fbpx

Viens, on fait rire les gens 🙂

A priori, après cette entrée en matière, y a de grandes chances que tu me regardes avec des sourcils circonflexes ^^

Laisse-moi t’expliquer.

Déjà, j’ai envie de me défier au stand-up.

En vrai, je devrais dire « Pasquinade »mais … je laisse ce débat pour un autre jour 🙂

Je disais donc « STAND-UP »

Pourquoi ?

Parce que ça me fait peur.

Sérieux.Le fait de me retrouver devant des gens puis de leur parler.Ça, je gère.Par contre, les faire rire.

Mes aïeux !

J’ai l’impression de soulever une montagne.

Pourtant, le topo est simple : tu te mets devant des gens, tu leur racontes des blagues puis, ils rient.

Sauf que raconter des blagues, c’est chaud.

Genre, vraiment !

Tu t’es jamais demandé pourquoi les sitcoms durent 20 min contrairement à des séries dramatiques ?

Tout simplement car c’est dur, vraiment dur, de faire rire des gens aussi longtemps.

Surtout quand t’as à peine une semaine pour écrire chaque épisode.

En vrai, le stand-up, avant d’être un exercice comique, c’est un exercice d’écriture. Par exemple, pour écrire une seule minute de vanne, il te faut dix heures. Alors, je te laisse imaginer la somme de travail pour en faire un show de 30 minutes.

Pour ça que certains s’y mettent à plusieurs.

Mais admettons que les blagues, tes blagues, mes blagues soient les meilleures de la planète.

Il reste encore une chose : les raconter.

On a tous un ami ou quelqu’un dans son entourage qui est nul à raconter des histoires.

Au lieu d’être direct, de jouer avec sa voix et le suspens, son histoire ressemble à un plan du métro tenu à l’envers.

Tu piges rien.

Le temps d’arriver à la chute, t’es déjà perdu.

Parfois, cet ami nul, c’est toi.

Alors, ça fait peur. Ça me fait peur.

Et si le gens ne rigolent pas ?

Je fais quoi ?

…L’effroi.

Ce n’est pas comme s’il y avait une procédure d’urgence pour blagues en péril ou autre.

Y a pas d’alerte enlèvement de vanne.

Y a rien.

T’es seul.

Devant ton micro, seul à ramer dans un paquebot où une centaine de personnes attendent que tu les amènes sur l’île des vannes.

Et pas la peine d’espérer de l’aide.

Tu te démerdes.

Et pourtant …Je lance ce défi à mon intelligence.

Et si j’angoisse à l’idée, je ne doute pas.

Je ne doute de faire passer un bon moment aux gens. C’est même ma garantie.

Si tu viens, tu passeras un bon moment.

Peut être le dernier avant le rush de fin de l’année.

Et puis …

En vrai, quand je dis « Je », je devrais dire « Nous »

On est deux à se mettre dans la mélasse comme ça.

Nicolas Galita, tu connais peut être, et donc, moi-même.

Bah oui …plus on est de fou, plus on rit.

Badum tss.

J’ai compris, blague non validée ^^

Bref.

On sera deux.

Et comme tu peux le voir ci-dessous, Nicolas partage mon enthousiasme à l’exercice 😀

Bon.

Maintenant qu’on est lancé, il manque plus qu’une chose : le thème.

Pardi, il faut bien un thème propre à nous faire rire pour te faire rire ensuite.

Nous avons choisi.

Attention, ce sera :

Les relations amoureuses, sa mère !

T’as vu.

On n’a pas commencé le spectacle que déjà, t’en rigoles d’avance 😀

Oui, on a tous des histoires à raconter à ce sujet. Surtout des histoires drôles.

Entre les rendez-vous ratés, la drague médiévale de certains et certaines, la relation épique avec la belle famille, et puis, juste le quotidien.

Y a de la matière pour faire rire sur plusieurs générations.

Alors, nous, on va déjà se contenter de la nôtre.

À tour de rôle, on va venir raconter nos vannes pendant 30 min chacun.

Et …TU VAS PASSER UN BON MOMENT.

On se voit le Samedi 23 novembre au 24 rue Chauchat, Paris, à partir de 19H. 

Du coup, tu viens ?

Ce sera unique. Ce sera légendaire !