#7. Certains sont plus amoureux à l’IDÉE de faire qu’à FAIRE.

Temps de lecture : 2 minutes

Alors, ça va ? 🙂

De mon coté, je suis à fond là.

Ça fait bien quelques heures que je planche sur cette claque intellectuelle.

Bah oui !

Je ne sous-traite pas mes récits à une agence de com’ qui, elle-même, va les sous-traiter à de petites mains à l’Île Maurice 🌴

(Je n’ai rien contre l’Île Maurice, je ne connais pas l’endroit ^^)

Non, non, c’est bien moi qui t’écris là, en direct.

D’ailleurs, je te fais coucou de la main 👋

Mais …Trêve de bavardage.

Je sais ce dont je vais te parler :

Certains sont plus amoureux à l’IDÉE de faire qu’à FAIRE. 

Il existe une tribu, aujourd’hui répandue dans le monde, dont certains sont même nos proches, qui parlent plus qu’ils ne font.

Cette célèbre diaspora s’appelle les « Les Yakafokon »ou en dialecte sumérien, les grandes bouches aux petites mains 😀

Il arrive à tous, oui, les autres humains d’emprunter ce caractère.

Y a deux raisons à cela ✌️

Déjà, quand certains disent ce qu’ils comptent faire, leur cerveau ne distingue pas l’acte de la parole. En l’annonçant, leur cerveau l’archive 📖 comme fait.

Du coup, toute l’énergie nécessaire pour passer à l’action disparait par la même occasion.

La deuxième raison, certains envient le résultat sans passer par le processus.

Plus clairement :
* Ils veulent être acteur 🎭 sans avoir à répéter encore et encore des scènes.
* Ils veulent être écrivain sans s’enfermer des heures avec des mots.
* Ils veulent un corps sculpté sans passer à la salle de sport et manger sainement. Tu vois l’idée {{ subscriber.Prenom }} 🙂

Alors, le veulent-ils vraiment ?

Non.

L’idée de le faire est plus séduisante que de le faire vraiment.

Or, pour devenir écrivain, sportif, acteur …il faut être davantage séduit par pratiquer les verbes écrire, courir, jouer …que par le nom.

Dès lors, l’idée compte moins que son exécution. Il est d’ailleurs plus facile de tomber amoureux de l’idée que de son exécution.

Ceci dit, par définition, ce n’est plus de l’amour, mais du fantasme.

Qu'en dis-tu ? :)