#25. Tu apprends par contre-intuition.

Temps de lecture : 2 minutes

Aujourd’hui, je te parle de contre-intuitif, je te parle sursaut intellectuel.

Imagine, tu n’as jamais tort.

Imagine, tu ne fais jamais d’erreur.

J’ai bien dit « imagine » 💭^^

Dans une telle situation, cela voudrait dire une seule chose :

Ton intuition ne se trompe jamais.

Tu n’as donc plus rien à apprendre. Te fier à ton intuition suffit. Or, toi comme moi, nous savons à quel point c’est faux, à quel point elle est faillible.

Place un enfant devant des tables de multiplication et tu verras à quel point ce n’est pas intuitif.

Par intuition, on penserait encore que la Terre est plate, que le temps est absolu, que l’orthographe de « oiseau » est « wazo » …

Bref.

Tu apprends quand tu vas au-delà de ton intuition. Je dirais même que tu apprends quand tu vas à son encontre.

Tu apprends par contre-intuition 😁

Or, en général cette contre-intuition produit une chose essentielle : l’émerveillement.

Où est passé l’émerveillement ?

Non, sérieux !

Chaque fois que tu apprends quelque chose de contre-intuitif, cela t’émerveille 💫

Or, on apprend seulement par contre-intuition. Et, je n’en vois pas beaucoup s’émerveiller.

Pour te donner une idée : un grand peut, très difficilement, s’émerveiller 3 fois par an quand un enfant le fait 150 fois par jour 😶

Par exemple, cette petite fille qui découvre la pluie.

Pour te la faire simple, l’émerveillement est l’opération mentale par laquelle ton attention est au maximum. D’où l’expression « plein les yeux » !

Tu ne veux rien rater de l’information que tu reçois et prendre un bain complet de l’expérience.

Alors, pourquoi les grands oublient cette qualité ?

Bah …en fait, à cause d’une des malédictions du savoir : plus tu sais ou crois savoir et moins tu t’émerveilles.

C’est mathématique. Ce qui est découvert n’est plus à découvrir et donc, il est moins émerveillant

Pourtant, l’émerveillement est la boussole à tout sursaut intellectuel.

En effet, un sursaut intellectuel, tu ne sais jamais de quoi ni de qui il peut venir alors l’émerveillement te permet de garder l’esprit ouvert.

Maintenant, qu’est ce que j’entends par « sursaut intellectuel » ?

En fait, dans ta tête, à chaque sursaut, il s’opère un écart puis un évidence.

D’abord un écart, il représente la distance mentale entre ce que tu sais et ce que tu viens d’apprendre. Puis, le brusque rapprochement de ces deux états engendre l’évidence. Celle qui t’échappe de prime abord et te fait, à présent, étouffer un « Mais bon sang ! Mais c’est bien sûr ! »

Certains appellent ce sursaut, un « Moment Euréka »

Pourquoi pas ?! Je n’ai rien contre les grecs.

Personnellement, ce brusque sursaut intellectuel, je l’appelle : claque intellectuelle ^^

Alors, comment va ton émerveillement aujourd’hui ?

Dis-moi en commentaire 🙂

Qu'en dis-tu ? :)