Sois ton meilleur ami.

Nous avons une propension particulière à nous maltraiter. Nous nous punissons à tel point que nous finissons par nous haïr. Nous nous traitons plus mal que ne le ferait notre meilleur ami.

C’est inconcevable.

Pourquoi devrions nous traiter nous-même moins bien que quelqu’un d’extérieur ?

Nous devrions être nos premiers et nos meilleurs amis.

Je ne compte plus les gens qui n’arrivent pas à se pardonner. Ils n’arrivent pas à se pardonner et ce, quoique ce soit leurs actes.

Pourtant, quand je leur demande si leur meilleur ami leur pardonnerait, ils me répondent tous positivement. Unanimement. Alors pourquoi se conduire moins bien avec nous-même que ne le ferait notre meilleur ami ?

Bien sûr, l’exigence personnelle fait que, nous avons de hautes attentes vis-à-vis de notre personne. À bien des égards, cela peut être un moteur dans nos ambitions. Ceci dit, il faut apprendre à nous aimer comme nous aimons notre meilleur ami.

Ainsi, fusionnons les gestes, les mots et les actes, que nous avons vis-à-vis de notre meilleur ami, pour les appliquer à nous-même.

Par exemple, arrêtons de s’insulter sérieusement.

Les « Quel-le con-ne ! » lancés à soi avec un regard sévère devraient être guillotinés.

Déjà, si tu étais effectivement con-ne, tu n’aurais pas suffisamment d’intelligence pour t’en rendre compte. C’est mathématique. Ensuite, une nouvelle fois, traiterais-tu ton meilleur ami ainsi ? Alors, pourquoi, toi, tu le fais ?

Pour terminer, écoute-toi, genre …vraiment !

Quelques soient tes soucis, ouvre-toi à toi comme tu t’ouvrirais à ton meilleur ami puis écoute-toi. Écoute les conseils que tu te formules, les encouragements que tu distribues, écoute ta propre intelligence. Nous ne sommes pas nos pires conseillers contrairement à ce que l’on pourrait croire.

Si tu n’as pas confiance en toi et, par extension, à ce que tu te racontes alors, prend le temps de faire connaissance avec toi. Généralement, tu es quelqu’un qui veut ton meilleur bien.

Comme ton meilleur ami.

Leave a Reply

%d bloggers like this: