Comment programmer une habitude ?

Quand il s’agit de nous, notre cerveau ne fait aucune différence entre bonnes et mauvaises actions.

Sinon, tu t’en doutes, il serait simple d’écarter nos comportements nocifs comme : grignoter entre les repas, manger un fast-food, fumer avec son café, consulter les notifications de son téléphone au réveil …

Nous sommes le jouet de nos habitudes.

L’habitude est une opération mentale qui nous demande très peu d’efforts. Notamment, au niveau du cerveau. Ce dernier a horreur de réfléchir. Il est conçu pour éviter de le faire. Je te le répète pour que tu saisisses toute l’ampleur de cette information :

« Notre cerveau est conçu pour éviter de réfléchir »

Pourquoi ce constat ?

Tout simplement parce qu’il doit remplir de nombreuses fonctions outre celle de réfléchir. C’est grâce à lui que nous nous déplaçons, nous voyons …La majeure partie du cerveau est dédiée à ces activités car elles demandent plus de travail au cerveau que la seule réflexion.

C’est pour cela qu’une machine, quand il s’agit de mathématiques, par exemple, nous bat à plate couture. Par contre, quand il s’agit de faire une simple mayonnaise voire des pâtes, elles déclarent forfait.

Bref.

L’habitude sursoit à la réflexion.

L’habitude est donc là non seulement pour économiser les ressources de notre cerveau mais également, pour nous permettre passer à l’action rapidement quand une situation similaire se présente. En effet, cela ne demande plus de rassembler autant d’informations que la première fois.

Prenons un exemple : réciter l’alphabet.

À le réciter dans l’ordre, nous en avons l’habitude. Cela se fait très rapidement voire …sans réfléchir. Par contre, le réciter à l’envers et voilà, nous perdons nos moyens.

Mais …

…nous pouvons jouer avec nos habitudes.

C’est la bonne nouvelle. Nous n’avons pas les subir. Nous pouvons les programmer. Bien sûr, tout l’intérêt de les programmer est de faire des actions vertueuses, une habitude.

Je vais t’en livrer le secret.

Comme le dit Aristote, nous sommes ce que nous faisons à plusieurs reprises. L’excellence n’est donc pas un acte, mais surtout une habitude.

Pour bâtir cette dernière, voici la technique ultime :

« Ne brise pas la chaîne »

Pour l’exécuter, pas besoin d’outil à la mode, de formation avec un coach spirituel, ou d’un stage au milieu de la forêt.

Tu as seulement besoin d’un calendrier.

Cette technique, nous vient de l’humoriste américain très prolifique : Jerry Seinfeld. Un jour, un auteur débutant de bandes dessinées vint lui demander son secret après l’un de ses spectacles. Il l’a résumé en une devise :

« Ne brise pas la chaîne »

Partant du principe que plus on écrit, meilleur on est, et que pour être vraiment efficace il faut écrire tous les jours. Jerry Seinfeld lui conseilla d’imprimer un calendrier annuel en une seule grande page, de l’afficher dans son bureau, et de cocher chaque jour passé à écrire d’une croix rouge.

Les croix ainsi alignées forment une chaine, de plus en plus longue, et le pari que nous devons prendre vis-à-vis de nous-même est :

« Ne pas briser la chaîne »

Dis-toi seulement que si tu tiens 3 jours, alors tu en tiendras 10.

Si tu tiens 10 jours, tu tiendras 3 semaines.
Si tu tiens 3 semaines, tu tiendras 2 mois.
Si tu tiens 2 mois, tu en tiendras 6.

Et là, tu pourras compter sur une habitude solide.

Alors, si tu veux apprendre, apprends tous les jours sans exception.
Si tu veux écrire, écris tous les jours.
Si tu veux faire du sport, fais-en tous les jours.

« Ne brise pas la chaîne »

Il n’y a pas de date absolue. Cela te pendra 18 jours comme 254 jours. Au début, ce sera dur, forcément. Puis brouillon. Avant de finir évident. Retiens seulement :

« Ne brise pas la chaîne »

Car au fond, bâtir une habitude revient à nager à contre-courant tout en construisant un radeau. Une fois l’habitude bâtie, on navigue avec le vent.

Leave a Reply

%d bloggers like this: